Les spécificités de l’astrologie indienne

/ / Actualités, Astrologie

L’astrologie indienne : présentation

Trouvant sa source aux origines de la civilisation, l’astrologie indienne émerge il y a en effet 5000 ans. Nommée « Jyotish » qui se traduit par « lumière », l’astrologie hindoue s’impose comme une des premières révélation stellaire connue. A l’image d’un vert luisant échoué aux confins de l’Orient, la luminosité de l’astrologie indienne nous éclaire sur notre destinée et permet pour qui l’interroge de tracer le chemin vers une meilleure connaissance de soi, d’approcher son avenir. Appelée en Occident l’astrologie karmique, fondée sur vos karmas, l’astrologie indienne tire son nom – Véda – des livres sacrés de l’Inde d’où son nom, l’astrologie védique.

La spécificité orientale de l’astrologie indienne

Cette astrologie védique diffère notablement de l’astrologie connue et pratiquée en Occident. Pas d’horoscope « classique » mais une lecture astrale fondée sur le Zodiaque « sidéral » et le Zodiaque lunaire tombés aux oubliettes en Occident. En Inde, le thème astral se détermine via le système des périodes planétaires couplé à des techniques très élaborées, ce qui en fait toute sa singularité. Cette spécificité orientale de l’astrologie indienne par rapport à notre astrologie occidentale avec leurs zodiaques respectifs crée un décalage appelé l’ « Ayanamsa » en Sanskrit traduisant chez nous la conscience qu’une autre lecture astrologique existe.

La symbolique de l’astrologie indienne

Dans la mythologie indienne, deux figure tutélaires ressortent notamment : « Mangala » et « Soma ». « Mangala » qui désigne Mars peut se traduire par « le bénéfique » qui posséde le pouvoir d’anéantir les démons. Il tire ce pouvoir de son origine : « Mangala » serait issu de la semence sacrée du Dieu Shiva. De son côté « Soma », son nom masculin, est le Dieu « Lune », divinité androgyne en Inde, appelée « Chandra » pour son côté féminin qui signifie « les délices ». « Soma », désigne quant à lui le nectar d’immortalité. Voyageant sans cesse entre ses deux apparences, « Soma » et « Chandra », il symbolise la variabilité du mental. « Mangala », lui, est un « guerrier spirituel », ascète également, qui permet de vaincre le mal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.