Les symptômes de la médiumnité

/ / Actualités, Conseils sur la voyance

Depuis la nuit des temps, les médiums intriguent. Qui sont-ils ? Comment leur médiumnité apparaît-elle? La médiumnité, cette capacité à être relié au monde invisible par différents sens, a toujours suscité la curiosité. Les mediums sont souvent regardés comme des êtres à part. Certains les admirent, d’autres les craignent. Ce que nous pouvons dire, c’est qu’ils suscitent toujours une réaction, positive ou négative. Pourtant, force est de constater que les mediums ont rarement choisi leur don, leur faculté. À les écouter, bon nombre d’entre eux auraient préféré « être comme tout le monde », ne pas avoir à entendre des messages, ne pas subir des flashs ou ne pas voir et écouter des défunts. Car en effet, la vie des mediums n’est pas un long fleuve tranquille.

Les signes des symptômes de la médiumnité

Il n’existe pas de règle générale dans la venue de la médiumnité. Souvent, elle apparaît durant l’enfance. De nombreux mediums racontent avoir vécu une enfance solitaire, un peu en retrait des autres. Des enfants près de la nature, des animaux, hyper intuitifs, hypersensibles… Certains voyaient déjà des esprits se manifester à eux, des membres défunts de leur famille converser avec eux, d’autres entendaient juste des messages comme des évidences. La médiumnité est un don qui relève de l’intime. Chaque cas est particulier, chaque parcours est différent.

La médiumnité peut aussi apparaître après un événement brutal et douloureux (décès d’un proche), suite à un accident de voiture ou à un problème de santé important. Les récits des médiums ayant vu leur médiumnité se révéler suite à un accident de la  vie sont nombreux et toujours très étonnants. Souvent, dans ces cas, il semblerait que la médiumnité était déjà présente de manière latente chez ces personnes, et que cet événement fort et brutal a réveillé leurs facultés. Comme si on les secouait assez fort pour les mettre sur le véritable chemin de vie…

L’arrivée de la médiumnité peut alors se révéler très déstabilisante. Elle prend plusieurs formes car il existe différentes  capacités médiumniques : le toucher (on ressent les énergies par le toucher), l’odorat, la clairvoyance, la clairaudience… Certains expriment leurs ressentis en direct, d’autres utilisent des outils comme l’écriture automatique, la peinture médiumnique… Il est très important, au fil de son évolution, de cerner par quel moyen se manifeste sa médiumnité. Un medium a besoin de regarder à l’intérieur de lui pour faire la différence entre ce qu’il vient de lui et ce qui est extérieur à son propre être afin d’utiliser au mieux son état de « canal » entre les différents plans.

Comment canaliser les symptômes sa médiumnité ?

Ces messagers entre la terre et le ciel ont une ouverture de leurs centres psychiques beaucoup plus importante que les communs des mortels. Il faut aussi les voir comme des intermédiaires avec les humains et l’environnement car ils sont reliés avec  tout ce qui les entoure, que ce soit sur le plan visible ou invisible. Ils doivent donc prendre soin d’eux. Ressentir de manière intime les émotions de ses semblables, voir avant l’heure le fil de leur destinée, être relié aux forces du monde invisible, être appelé et guidé par l’au-delà sans y être préparé…Tout ceci peut chambouler une vie et certains ne réussissent pas à faire face à ce flot envahissant de messages et de ressentis.

La recette pour vivre en équilibre est souvent simple : prendre du temps pour soi, manger de manière équilibrée, se ressourcer dans la nature, s’offrir des soins énergétiques pour se nettoyer (un medium récupère beaucoup d’énergies venant de l’astral, il doit alors veiller à se libérer de certains poids énergétiques), se reposer, faire du sport, méditer. Certains effectuent en parallèle un vrai travail de développement personnel. La médiumnité s’entretient, elle se travaille, elle se gère.

Ce don peut alors, lorsqu’il est bien vécu, être un vrai cadeau du ciel !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.