Image Alt

Interview Guide de la Voyance

Esteban Frederic / Voyance et divination / Interview Guide de la Voyance

 

Votre don de voyance s’est clairement exprimé, durant de votre adolescence….

Tout s’est révélé lors du décès de ma grand-mère. La veille de son départ, j’ai passé la journée en sa compagnie. Au moment de lui dire « Au Revoir », j’ai ressenti une douleur physique très forte au niveau de la poitrine, et elle me disait mentalement que je ne la reverrais pas.

J’avais 12 ans. Cela m’a rendu très malheureux. Sur le chemin du retour, j’ai dit à ma mère : « c’est bizarre, j’ai l’impression que nous ne reverrons plus mamie ». Ma mère m’écoutait déjà beaucoup à l’époque, car j’avais de bons ressentis sur les gens, et les événements à venir…. Arrivés chez nous, ma mère a appelé ma grand-mère. Impossible de la joindre…

Quelques heures plus tard, on est venu sonner à notre porte. On nous a annoncé le décès de ma grand-mère, suite à un arrêt cardiaque. Après cet événement douloureux, mon sixième sens a littéralement jailli de mille feux. Je n’ai jamais cherché à le développer. Tout s’est imposé naturellement. J’avais par exemple des visions de scènes de vie, des sentiments de « déjà vu ». Au début, je n’y prêtais guère attention. Je n’en parlais pas, sauf à ma mère, qui était ouverte à ce genre de sujets. Je ressentais aussi de plein fouet les décès à venir.

Vous savez, quand on est adolescent, et que l’on est assaillit au quotidien par des flashs et des ressentis, cela peut être assez déstabilisant. À l’âge de 16 ans, je me suis décidé à acheter des supports comme l’Oracle de la Triade, le Tarot de Marseille et l’Oracle de Belline. Il s’agissait pour moi de consolider et de canaliser ce que je pouvais capter. J’ai eu un vrai coup de cœur pour l’Oracle de Belline. D’ailleurs, il est depuis toutes ces années, mon fidèle compagnon de route.

Vous vous êtes engager dans une carrière de musicien de haut niveau mais la voyance vous a rattrapé…

J’ai commencé à jouer du piano dès mes 4 ans.
La musique est gravée en moi. Elle fait partie de mon
être intérieur. Jeune adulte, j’ai mené des études musicales poussées, notamment au Conservatoire de Paris, et au Conservatoire de Bruxelles. J’ai remporté plusieurs concours nationaux et internationaux de piano. Je suis devenu pianiste classique professionnel.
Mon destin semblait être écrit…

La musique a ceci d’étonnant : elle a dfrederic-esteban-pianoéveloppé mes facultés médiumniques, et elle m’a aussi appris à me canaliser, à me protéger. Grâce à sa pratique, j’ai pu comprendre comment me couper de mes ressentis, ce qui est un grand soulagement pour tout medium qui se respecte. La voyance a toujours fait partie de ma vie, mais elle a pris une immense place dans mon quotidien, sans crier gare. Face à un tel constat, j’ai été obligé de prendre une décision : je me suis lancé totalement dans le monde de la voyance. J’ai ouvert mon cabinet de voyance, à Lyon, en 2013. Tout s’est déroulé assez vite. Le bouche à oreille a fonctionné naturellement.

Je crois qu’un médium n’échappe pas à son destin en tout cas, c’est ma conclusion personnelle !
Je tiens à préciser que la musique est toujours là, en filigrane. J’aurais pu embrasser une magnifique carrière en tant que pianiste mais la voyance s’est imposée.

J’ai alors fait le choix d’enseigner le piano, en parallèle. La musique me permet de m’aérer, de me purifier. Ces deux activités me procurent un équilibre indéniable.

C’est un vrai bonheur ! Je suis rempli de gratitude quand je vois comment j’ai pu être aidé, dans cette nouvelle vie en tant que médium. Cette belle aventure a commencé un peu « par hasard ».

Un jour, j’ai envoyé un mail, au célèbre voyant Claude Alexis -que j’admirais déjà- pour avoir quelques conseils. Je venais de m’installer à mon compte. Je me posais des questions. Je voulais qu’un homme d’expérience, m’aiguille, me parle un peu du monde de la voyance. De manière très délicate, il m’a répondu, puis il m’a appelé. Il m’a parlé de son parcours, puis il m’a donné quelques recommandations. Au cours de notre discussion, il en est venu à me parler de son projet Ma Chaîne Voyance.TV puis de RTV Media Voyance. Claude Alexis m’a proposé très rapidement, d’intégrer son équipe de voyants et de médiums, dans le but d’animer des émissions de voyance, en direct.

J’étais surpris car je n’étais pas du tout au courant de ce projet de télévision. Et là encore, tout s’est passé très vite. Depuis l’automne, je suis à l’antenne de Ma Chaîne Voyance.TV Au début, j’avoue : j’ai été très intimidé ! Claude Alexis m’a beaucoup rassuré. Il m’a encouragé. C’est une belle expérience humaine. La voyance est un don de soi, et dans le cadre de cette émission, je mesure toute la portée de mon travail : offrir au plus grand nombre de personnes, des informations qui peuvent les éclairer, les aider à avancer avec une belle énergie…. Oui, je suis en accord avec moi-même. C’est ma raison d’être de médium.

Comment se déroulent vos consultations, en cabinet et par téléphone ?

frederic-esteban-rtv-2Je travaille en cabinet et en voyance par téléphone. Ma clientèle est assez éclectique, même si elle est surtout féminine. Je démarre toujours par le prénom, le nom et la date de naissance du consultant. Je demande à la personne qui vient me voir, de ne rien me dire, afin d’être en état de neutralité, dès le départ. Des phrases, des images viennent ensuite à moi. Je délivre alors mes ressentis. Puis, je prends l’Oracle de Belline afin d’approfondir les différentes thématiques.

Lors des consultations par téléphone, les ressentis sont les mêmes qu’en cabinet. Le support de la voix est un excellent vecteur pour un medium. Je limite le nombre de mes consultations, afin de pouvoir donner le meilleur de moi-même. Je m’investis totalement dans ce que je fais. Pouvoir trouver, ensemble, les clés de l’avenir, c’est tout simplement passionnant ! Une consultation de voyance permet de porter un regard différent sur sa vie. Elle est aussi un excellent outil, pour se préparer à certains événements. C’est une aide précieuse. Chaque consultation est unique. Il y a toujours de belles choses à mettre en lumière dans une vie, et de nombreux enseignements à mettre en mots. Voir un consultant repartir, soulagé, et rempli de bonnes ondes, me met en joie.

Quels sont vos projets ?

Comme de nombreux mediums, j’aimerais créer mon propre Oracle. Un jour viendra… Et puis, j’ai vraiment à cœur de mettre en place, des séminaires, pour apprendre à des personnes à développer leurs propres ressentis. Nous sommes tous dotés d’une belle intuition. En activant cette faculté qui ne demande qu’à s’épanouir, nous gagnons en liberté, et en confiance en nous. Pour l’heure, malgré mon jeune âge, je mesure le chemin parcouru….je ne regrette pas mes choix professionnels. Tout a un sens. La voyance était une évidence. En prenant la bonne route, je suis devenu un homme épanoui et serein.

Vous savez, mon véritable souhait pour l’avenir est celui-ci : être un médium toujours aussi passionné, durant longtemps, très longtemps !

Interview réalisée par Anne Bouquet-Fiori

Je n’ai pas choisi la voyance, c’est elle qui m’a choisi. Je suis un messager, un intermédiaire, un guide sur votre chemin de vie. Mon sixième sens me permet de défier les limites du temps, pour entrevoir le futur avec justesse et précision. Ensemble, découvrons votre avenir…

Publier un commentaire