Magie blanche et voyance : un aperçu

/ / Actualités, Pratique de la voyance

La magie blanche : présentation

La magie blanche est considérée aujourd’hui comme une des plus anciennes pratique de science occulte puisqu’on en trouve les traces chez les civilisations païennes et celtiques. Son champ d’action emprunte des voies curatives afin d’éloigner les mauvais esprits dans le but de favoriser l’émergence de la félicité dans une vie, dans la pérennité d’un couple, ou l’ancrage positif d’une filiation. On l’oppose ainsi à la magie noire qui est utilisée à des fins malveillantes sensée masquer certaines personnes via l’envoûtement et le recours à des démons et aux mauvais esprits.

La magie blanche : transmission, interaction

La magie blanche s’établit sérieusement par l’entremise d’un mage qui est seul habilité à conduire les consultations devant s’opérer selon des techniques et des codes. On ne s’improvise pas vecteur d’une telle pratique, mais le plus souvent c’est par une transmission de maître à disciple, de génération en génération que l’on peut faire autorité pour maîtriser la magie blanche. Fondée sur la projection d’énergie naturelle issue des Chakras, la potentialité de la magie blanche va être mise en congruence avec les forces telluriques, cosmiques et les esprits positif afin de faire émerger les résultats escomptés.

Magie blanche et voyance : complémentaires ?

Or, demeure l’interrogation centrale concernant la mise en regard de la magie blanche d’avec la voyance. A priori, la différence apparaît flagrante mais cela n’empêche pas d’invoquer une complémentarité bénéfique entre ces deux pratiques. La magie blanche via des techniques et des codes ritualisés dans un cadre propice permet de susciter des phénomènes d’attraction du champ magnétique des personnes consultantes pour répondre à leurs attentes. La voyance qui s’ établit à la fois sur les dons en clairvoyance et clair-audience et sur l’utilisation de supports en cartomancie, tarologie notamment, propose le dévoilement de votre avenir. Ainsi, même si les deux pratiques diffèrent, rien ne s’oppose à penser la complémentarité de ces deux pratiques ésotériques, l’une plus occulte et l’autre davantage divinatoire.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.