Un voyant doit-il tout dire ?

/ / Actualités, Conseils sur la voyance, Pratique de la voyance

Les visions des voyants s’apparentent à des flashs concernant des évènements passés, présents et futur. Ces flashs, les médiums les retranscrivent à leurs consultants sous forme de prédictions, après en avoir décodé le sens et le message à transmettre. Mais il arrive que les voyants ne disent pas toujours tout ce qu’ils voient lors des consultations. Alors, un voyant doit-il tout dire ?

Un voyant doit-il tout dire : considérer la marge d’erreur

Pour répondre à la question  » un voyant doit-il tout dire? », il faut comprendre que tout bon voyant qui pratique son métier dans les règles de l’art se doit de respecter un code de déontologie. Ainsi, comme le ferait un médecin, un médium a lui aussi un devoir de réserve. Cela s’explique tout d’abord par le fait que la voyance n’est pas une science exacte. L’erreur est humaine, et même les meilleurs professionnels de la voyance peuvent se tromper dans l’interprétation de leurs visions. En cas de doute, ou lorsque l’évènement pressenti par le voyant est un bouleversement sans précédent, il peut être préférable de s’abstenir de tout dévoiler. En effet, le voyant doit être en mesure d’évaluer si son consultant est prêt à entendre ce qu’il a à lui dire, et force est de constater que ce n’est pas toujours le cas. Certaines personnes se trouvent dans une telle détresse psychologique qu’il est parfois préférable de les protéger et de les soutenir moralement plutôt que de leur annoncer une mauvaise nouvelle qui pourrait les perturber d’autant plus. Par ailleurs, encore une fois, la réserve de précaution est de mise car il y a toujours une marge d’erreur. À la lumière de ces éléments, la réponse à la question  » un voyant doit-il tout dire? » est donc : non !

 

Un voyant doit-il tout dire : le devoir de réserve

La déontologie en voyance prévoit également qu’un bon professionnel doive s’abstenir de tout pronostic lié à la santé ou à la mort. Là encore, les répercussions sur le consultant sont bien trop importantes pour s’aventurer sur ce terrain. De plus, l’influence du mental sur le corps est indéniable. Ainsi, un bon voyant doit complètement s’abstenir d’évoquer la maladie ou la mort, les conséquences étant trop importantes sur le mental mais aussi le physique des consultants. Imaginez la responsabilité d’un voyant s’il devait annoncer un évènement aussi tragique qu’une maladie grave, un accident ou un décès ? Cela affecterait le moral des consultants et aurait des conséquences désastreuses sur leur vie. Ainsi, là encore, la réponse à la question  » un voyant doit-il tout dire? » est toujours : non !

Un bon voyant se soucie du bien-être de ses consultants, et donc des conséquences qu’auront les prédictions sur leur existence. Cela ne veut pas dire qu’il faille faire de la complaisance. Simplement, en bon professionnel, un voyant honnête et bienveillant doit garder certaines informations sous silence pour maintenir l’équilibre et l’état d’esprit positif de ses consultants. La question finalement n’est pas « un voyant doit-il tout dire ? », mais « un voyant peut-il tout dire? ».

 

Un voyant doit-il tout dire : l’importance du libre-arbitre

Pour répondre à la question  » un voyant doit-il tout dire? », il faut comprendre que les prédictions ne sont pas figées. Si certains grands évènements de notre existence sont écrits, notre libre-arbitre nous permet d’influencer notre futur à travers nos choix. Ainsi, notre avenir n’est en rien inéluctable et nos décisions présentes influent sur notre destinée. Aucun voyant ne peut donc garantir que ses prédictions sont fiables à 100%. Là encore, cela exige un devoir de réserve afin que les consultants ne se sentent pas enfermés dans un déterminisme.

Par ailleurs, un bon voyant doit faire preuve d’empathie et de tact. Par exemple, si une personne demande si elle va obtenir une promotion ou réussir à reconquérir l’élu de son coeur, il est préférable de ne pas répondre brutalement que « non ». Mieux vaut faire preuve de bienséance et de retenue en lui disant par exemple que ce n’est pas gagné d’avance et l’encourager à aller de l’avant en lui donnant des pistes de réflexion et de solution. Qui sait ce dont une personne est capable si elle doit se résigner à l’inéluctable ? Il ne sert à rien ne faire paniquer une personne et encore moins de lui faire perdre espoir. Tout est une question de tact et de bienveillance dans l’annonce des prédictions, car les répercussions sur la vie d’un consultant peuvent être désastreuses. De nouveau, en vue des éléments avancés, la réponse à la question  » un voyant doit-il tout dire? » est toujours la même : non !

Un voyant doit-il tout dire : une question d’humanité et de bon sens

La question de devoir tout dire n’est pas réservée au domaine de la voyance et il est bien plus large. Dans la vie en général, selon les circonstances, nous ne devons pas tout dire, par délicatesse et par compassion. Que ce soit lors d’une séance de voyance par téléphone, ou même d’une voyance par mail, un bon professionnel des arts divinatoires est en mesure de ressentir les énergies dans lesquelles vivent ses consultants. Il est donc de son devoir de ne pas fragiliser une personne qui est déjà en situation de stress, de panique ou de solitude. Ce n’est pas pour autant faire preuve de complaisance, c’est simplement une question d’humanité et de bon sens.

L’intérêt de la voyance réside dans ce privilège de pouvoir accéder à un avenir possible et non pas inéluctable. Être voyant, c’est guider les personnes qui en ressentent le besoin vers le chemin qui les amène à une vie meilleure. Cela exige parfois de taire des informations qui pourraient nuire à leur bien-être et à leur état d’esprit positif.  Dans la vie comme dans la voyance, on ne peut pas tout dire, tout simplement parce qu’on ne peut pas tout entendre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.