Le guide du bon voyant

/ / Actualités, Conseils sur la voyance, Pratique de la voyance
bon voyant

Chaque voyant a son propre style, ses outils de divination et sa façon de mener une consultation. La connexion entre le voyant et son consultant est de première importance pour la qualité de la voyance.

Voici le guide du bon voyant avec les règles d’or à respecter.

1. Ne jamais faire de suppositions

Les hypothèses et suppositions peuvent nous faire rejeter ce que vous ressentons ou même nous laisser penser que vous ne voyons pas l’essentiel. Le développement des facultés extra sensorielles consiste à plonger dans la façon dont nous voyons et ressentons le monde. Un bon voyant ne doit donc jamais tirer de conclusions hâtives et doit garder un esprit aussi neutre que possible.

2. Ne pas analyser l’information

Un bon voyant ne doit pas avoir un esprit critique ni sélectionner les informations qu’il reçoit. Son esprit doit rester ouvert et clair. Plus il intellectualise les choses, plus elles perdent de la magie et de l’impact. Si vous recevez une vision étrange, partagez-la avec votre consultant qui en comprendra certainement le sens, plutôt que de mettre de côté ces ressentis.

3. Ne pas dicter le destin des consultants

Un bon voyant est là pour utiliser son don. Dire aux consultants ce qu’ils doivent faire revient à miner leur pouvoir et à les rendre dépendants. Un bon voyant doit utiliser son intuition pour obtenir des informations utiles, mais nous sommes tous des âmes uniques dans notre propre voyage et il ne faut jamais essayer de nous engager sur le chemin de quelqu’un d’autre.

4. Ne pas émettre de jugements

Chacun a sa propre boussole morale. En consultation, il est fréquent de parler à des consultants qui ont fait des choix très différents. Un bon voyant doit rester neutre et ne jamais émettre de jugements.

5 / Ne rien dire de négatif ou créer de la peur bon voyant

Cela englobe tout, de la prédiction de choses terribles jusqu’à dire à un consultant « il y a quelqu’un autour de vous à qui vous ne pouvez pas faire confiance » . En tant que voyant, il est à l’évidence possible de ressentir des situations difficiles. Mais c’est là qu’il faut utiliser son intuition pour se plonger dans le présent et le futur et voir quelles sont les solutions. Le consultant doit se sentir libéré et apaisé, et ne pas sortir de consultation avec des peurs ou des doutes supplémentaires.

6 / Ne pas être fataliste

Très peu de choses dans nos vies sont gravées dans la pierre. Un bon voyant doit donc être prudent lorsqu’il fait des prédictions, surtout lorsque les consultants sont anxieux ou contrariés. Il est primordial de faire preuve de compassion et d’empathie. Un bon voyant se doit d’aider les gens à comprendre que nous sommes tous des alchimistes, capables de transformer n’importe quelle situation et que nous façonnons notre avenir. Parallèlement à cela, un bon voyant doit nous encourager à mettre de l’énergie dans nos rêves pour les réaliser.

7 / Renforcer le positif

Cela découle de ce qui précède. Nous sommes sereins et épanouis quand nous sommes au clair avec nos choix de vie et quand nous sommes en contact avec les forces intérieures qui nous permettent de les mener à bien. Un bon voyant doit renforcer le positif et nous aider à être en phase avec nos choix et nos décisions.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.