Voyance par le miroir : la catoptromancie

/ / Actualités, Histoire de la voyance

Voyance et miroir : qu’est ce que la catoptromancie

La voyance par le miroir appelée « catoptromancie » doit son étymologie au grec ancien. On retrouve l’alliance de deux termes : « kátoptron » miroir et « manteía » divination  qui éclaire bien sur la nature de cet Art divinatoire.
On peut donc parler de mancie ou voyance qui a recourt à un miroir afin de faire émerger des images afférentes à votre passé vers votre avenir passant par le présent. Le praticien spécialisé aura donc a charge d’interpréter ses visions via le miroir tout en sollicitant son subconscient.
Souvent utilisée afin d’apporter des éclaircissements sur des interrogations sentimentales, la pratique de la catoptromancie requiert de l’expertise bien ancrée sur un don connu et reconnu. Comme toute pratique divinatoire, on verra que l’art de la voyance à travers le miroir ne s’improvise pas d’autant plus qu’elle s’inscrit dans une tradition millénaire et que surtout elle demande beaucoup de précaution eu égard à la manière de procéder en consultation.

Historique de la catoptromancie : voyance via un miroir

Utilisée depuis l’Antiquité la pratique de la catoptromancie est parente de l’hydromancie, l’art d’établir des prédictions grâce au reflet de la surface de l’eau. Apparue en Mésopotamie et en Chaldée les premières formes de présages utilisant le miroir étaient pratiquées par des mages.
Devenu élément favori lors des rites chamaniques, l’art de prédire l’avenir à travers un miroir fut également mis entre les mains d’enfants romains sensés détenir des fluides optimaux pour rendre leurs oracles.
Les Grecs quand à eux associèrent les deux pratiques, l’hydromancie et la catoptromancie afin d’ établir leurs prédictions : ils attachaient une cordelette au miroir qu’il plongeaient dans l’eau avant de le ressortir pour interpréter les images diaphanes ressortant sur le miroir.
Délaissée durant le Moyen-Age, car associée à la pratique de la sorcellerie, la divination via les miroirs repris ses lettres de noblesse durant la Renaissance notamment grâce à l’aura de Catherine de Medicis qui l’appréciait beaucoup.

Consulter en catoptromancie : voyance et miroir

De nos jours, on retrouve la catoptromancie chez certains professionnels des Arts Divinatoires spécialisés dans cette lecture. Pour une bonne pratique de cette voyance particulière et qui ne peut se pratiquer sans précaution, il est important que le voyant soit accompagné d’une bougie et qu’il protège son miroir une fois la consultation effectuée.
En effet, il importe vraiment que la consultation en catoptromancie se déroule dans une ambiance calme d’une part et que la discrétion soit de mise.
Le lumignon doit être placé derrière le miroir afin de pouvoir faire refléter les images perceptibles par le voyant. De plus, le miroir doit être recouvert d’un fichu ou rangé dans un placard afin qu’aucune autre visage que celui du consultant ne puisse transparaître.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.